Culture
 
 
 

Un peu de Culture


Des êtres fabuleux:
Le Cantal était peuplé d’êtres maléfiques, farceurs ou porte-bonheur, qui hantaient nos mémoires. Mais le Cantalien ne craignait rien et il comptait sur l’aide de Dieu. Quand l’hiver la neige tourbillonnait, les familles se réunissaient pour de longues veillées autour d’un feu au canton et racontaient des « peurs », des histoires fabuleuses, des légendes locales, des énigmes...


La « peur » la plus connue était bien-sûr, le Diable (le rapatou) et son jeu préféré était la farce, mais elle était parfois de mauvais goût. C’était lui qui détachait les bœufs en pleine nuit, qui faisait courir et transpirer les juments, qui nouait les queues des veaux entre eux. On savait aussi qu’il pouvait se métamorphoser (agneau, cheval...).Quand la mort frappait une maison, il n’hésitait pas à venir souffler dans la cheminée.


Homme ou femme la journée, bête monstrueuse la nuit, les loups-garous peuplaient l’imaginaire cantalien. Les fées et les demoiselles se partageaient la vedette avec le Diable, elles prenaient diverses formes et elles se lançaient dans des danses envoûtantes, à en perdre la raison. Toutes ces histoires de Diable, de sorcières, de loups-garous...renaissent à Aurillac, tous les ans, pendant une semaine, lors des Rapatonadas.




 









 

 

 

 

 

 

 

 



projet pedagogique

 
     
ferme pegagogique
Sandrine & Christophe - 15290 OMPS (Cantal Auvergne) - FAEC daudé - contact@ferme-de-daude.fr     Tél. 04 71 64 75 65

Accueil| Mentions légales| Notre plaquette | Plan du site | Réalisation Hippocom